Se reconnecter à soi pour perdre du poids


A partir du mois de septembre, ouverture de cours de             Mincithérapie pour les Hommes et pour les Ados.

  •           Aujourd’hui, il y a 10 fois plus d’ados et d’enfants obèses qu’il y a 40 ans. En Belgique, 20% des adolescents de moins de 16 ans sont en surcharge pondérale. Ils consomment trop de sucre, mangent trop peu de fruits et légumes et passent également trop de temps assis, le plus souvent devant un écran d'ordinateur. Moqueries, discrimination, harcèlement, ces ados sont souvent en grande souffrance psychologique. Les cours de Mincithérapie, adaptés à leur âge et à leurs problématiques seront l’occasion de leur apprendre à s’écouter, à se respecter et à retrouver une relation saine avec la nourriture.

  •         Autre grande nouveauté : les groupes hommes. D'après les estimations mondiales récentes de l'OMS: 39 % des hommes sont en surpoids avec tous les risques que cela peut engendrer au niveau de la santé : diabète, maladies cardiovasculaires, problèmes respiratoires, cancers etc.  Là encore, les cours ont été adaptés de manière à leur permettre de se repositionner par rapport à la nourriture.
  •         En ce qui concerne les groupes femmes, les cours ont été revus et améliorés de façon à avancer toujours plus sereinement et profondément vers la libération des kilos émotionnels.

La Mincithérapie

La Mincithérapie® est un travail de reconnexion à son identité véritable, à ses besoins profonds. 

Trouver un groupe

Le cursus complet se compose de 35 séances hebdomadaires réparties sur 10 mois. 

Nous rencontrer

Conférences, salons, ladies night, ateliers... des occasions de nous rencontrer.


La Mincithérapie®, fruit de 12 ans de travail

France Verheyden est thérapeute. Bonne vivante, amoureuse de la vie et de la bonne cuisine, elle est bien évidemment intolérante aux régimes. Selon elle, se priver de nourriture est tout à fait en contradiction avec le principe même de la vie.

 

France a créé la Mincithérapie® suite au constat qu'au fil du travail thérapeutique, certaines personnes perdaient du poids au fur et à mesure qu’elles amélioraient leur qualité de vie et qu’elles se reconnectaient à elles-même.